Driss Ksikes, Commissaire de la Section Littérature

Journaliste, critique littéraire, chercheur, 43 ans, Driss Ksikes est un écrivain très attaché à la ville ; co-fondateur des Rencontres Ibn Rochd, Directeur du Cesem, centre de recherche de HEM et délégué-général de DABATEATR.

Ses pièces se positionnent dans une tradition tout à fait post-moderne qui suit les traces de Samuel Beckett et Harold Pinter. Ses personnages sont des gens ordinaires qui n’ont même pas de prénom ; seulement une initiale, de façon à représenter la position de l’être humain dans nos sociétés. Il a également écrit un roman : “Ma boîte noire” (ed. Tarik et Le Grand souffle, Paris, 2006), dans lequel le héros dont le prénom est “Mokhtar”, traduit par “l’Elu” ou “l’Unique”, ne se transforme pas en bombe humaine parce qu’il découvre l’amour. Comme “Mokhtar” le narrateur de son court roman “Un jour, un sourire” (La pensée du Midi, Actes Sud 2010) est sauvé par l’amour.

Ses textes récents sont rassemblés dans “Ainsi parle cette chose qui sommeille en toi” (Ed. Maëlström, Bruxelles, 2012). Ce sont des portraits sous forme de monologue. Dans ses écrits, il donne la parole aux personnages muets comme “la femme et l’enfant” ou à des personnages détruits par la soumission tel “le courtisan déchu”.